Aller au contenu

Gouffre du Briant

  • Lieu: Noailles - Corrèze (19)
  • Type de sortie: Grotte de classe IV
  • Présents: Vincent (SCT), Quentin (SCT), David (SCT), Christine (SCT), Anne (SCHV), Christopher (SCHV), Sébastien (SCSP), Nicolas (SCSP)
  • Excusé: /
  • Déduction fiscale: 66 km (Sébastien)
  • Assurance temporaire: /
  • Temps passé sous terre: 3h30 à 4h00 (10h30 -> 14h30)
  • En interclub avec le SCT (Tulle) et SCHV (Limoges)

briant

briant

Magnifiques photos de Quentin

Le rendez-vous était fixé à 10h00 au parking de la Couze. 3 clubs partagent cette sortie mythique en rivière. Le SCSP, club organisateur, débarque vers 9h40 sur les lieux; accompagné de deux adhérents du SCHV. L'objectif est indéfini, il vise principalement de faire découvrir à Anne, Seb et David, les joies de la progression aquatique. Quentin est déjà rompu aux charmes du Briant qu'il est déjà venu visiter il y a peu, accompagné de l'inventeur de la Couze : Michel Verlhac.

briant

Il pleut, et franchement ça fait 2 jours que ça ne n'arrête pas beaucoup. Je me pose discrètement la question de savoir si nous franchirons ou non la voûte mouillante qui succède la confluence avec la rivière. Mais peut importe, nous irons jusqu'où nous irons. Chacun se prépare de son côté, alors que Dieu veille sur tous (et c'est certainement pas inutile). Nous déterminons avec Vincent le plan d'attaque. Je descend et j'équipe suivi de Sebastien, Quentin et David. Ces deux derniers sont autonomes. Vincent suivra, pour encadrer Anne, sous le regard bienveillant de Christo et de Christine. Puis une fois avoir franchi les puits, nous formons deux groupes: SCHV+SCSP devant et SCT derrière. Ainsi formés, nous serons plus efficaces pour progresser.

briant

Le plan se déroule comme prévu. Arrivés au bas du grand gour terminal qui fait barrage à l'eau du lac d'entrée, nous déposons notre matériel dans un magma informe d'argile. Peu après avoir franchi les premiers gours emplis d'eau, Anne et Christopher nous rejoignent. Sébastien est ravi, il est dans son élément. Anne est grisée par l'aventure, elle semble emprunte d'une fougue insatiable l'emmenant toujours plus vite, toujours plus loin. Au final nous avons 3 groupes dans le groupe de l'avant: Anne est devant. Christo et moi sommes au milieu et Sebastien fera le groupe de 1 de l'arrière. Très rapidement nous arriverons à la confluence, particulièrement et amèrement surpris par la hauteur très importante du niveau de la rivière.

briant

Après une rapide prospection dans la rivière, nous comprenons que le premier passage bas est à la limite du siphonnage. La voûte mouillante doit actuellement est plus que mouillée...il est évident que nous n'irions pas plus loin. Nous entamons donc, d'un pas vif, une repli progressif vers l'extérieur. Le plan est simple: ressortir et aller jeter un coup d'oeil à la Couze. Il sera certainement difficile de rejoindre la rivière de la Couze, mais il n'y a qu'un passage qui peut s'avérer périlleux jusqu'à la rivière : le boyau d'entrée. A peine sortis, nous nous employons à y pénétrer. Notre surprise fut totale, les niveaux d'eau sont extrêmement élevés, le boyau n'est pas noyé mais il est bien rempli. Anne est prête à en découdre avec la grotte. Cependant la raison nous amène à rebrousser chemin.

briant

Nous revenons en empruntant le chemin qui passe sur la passerelle. Généralement le cours d'eau est assez tranquille et 20cm d'eau à peine coulent en dessous de cette passerelle. Arrivés devant le cours d'eau, nous sommes stupéfaits mais nous ne renonçons absolument pas à l'idée de franchir le gué à pied. Nous nous lançons. Anne est hapée par les flots et les turbulences. Elle s'accroche fermement à un arbre pour ne pas être emportée (v'la l'arbre en plus). Elle n'est pas paniquée, elle rigole. En fait nous rigolons...Sebastien vient à sa rescousse et l'attrape. Mais lui aussi est emporté par la violence de l'eau. Christopher ne sait que faire, la situation n'est pas critique non plus. J'attrape le bras de Seb, moins d'eau circule à mon niveau. La chaîne humaine permettra d'extraire Anne du flot ininterrompu. Anne et Seb passeront la rivière, par la passerelle ! Christo et moi choissîmes de repasser par le ruisseau, mais cette fois-ci victorieux.

briant

Après ces évènements riches en sensations fortes, nous prenons un petit repas chaud à base de lyophilisés de la marque "Royco" (de la grande cuisine). Une magnifique soupe à l'oignon aggrémentée de pain et fromage, associée à de nombreuses collations particulièrement goutteuses après de tels efforts. Et c'est dans ces circonstances ô combien joyeuses, que la communauté des aventuriers de la crue s'est dissoute.

Nicolas

briant

Photos de Michel Verlhac et Nicolas H. prises en 2009 (j'avais pas mon appareil)