Aller au contenu

Traversée de la Croze à Roland

  • Lieu: Martel - Lot (46)
  • Type de sortie: Grotte de classe IV
  • Présents: Emilie (SCHV), Félix, Olivier, Sébastien (SCSP), Nicolas (SCSP)
  • Excusé: /
  • Déduction fiscale: 60km (Niko), 56km (Sébastien)
  • Assurance temporaire: Olivier
  • Temps passé sous terre: 5h30 (11h00 -> 16h30)
  • En interclub avec le SCHV (Limoges)

croze

Plan de situation IGN

Topographie à télécharger.

Pour Seb qui avait découvert cette magnifique cavité il y a déjà plus d'un an, c'était le moment d'en découdre et de réaliser la traversée complète. Cette fois ci, il ne s'agit plus de descendre seulement 2 puits...

croze

La belle équipe

Emilie m'envoie un SMS pour savoir quand est-ce que le SCSP serait disponible pour réaliser une initiation. Je lui réponds, que dans quelques jours nous prévoyons de réaliser la traversée de la Croze à Roland. C'est l'occasion pour son compagnon, Olivier, de se joindre à nous pour découvrir le spéléisme.

croze

Félix

Félix, néophyte du monde souterrain, nous accompagnera aussi dans notre épopée.

croze

Seb en plein action

J'arriverais un peu en avance au lieu de rendez-vous afin d'équiper la sortie de la Croze à Roland. Je m'habille rapidement et file en direction de la bouche d'égout qui recouvre l'entrée de la Croze. Je descends les puits et met en place des cordes pour les 2 "grands" puits (18m et 20m ?). Alors que je remonte, j'entends le bruit d'une voix provenant de l'entrée. Seb est déjà arrivé et il vient en ma direction.

croze

Nous remontons tout deux afin d'attendre les limougeauds, très respectueux par nature des horaires de rendez-vous (lol). Quelques longues minutes plus tard, le SCHV arrive et double les effectifs.

croze

Il faut équiper Félix et Olivier avec le matériel d'initiation. Après moults réglages, il est évident que les baudriers de prêt du SCHV ne pourront s'ajuter à la carrure d'Olivier qui est vraiment costaud (du muscle). Aussi je lui prête mon baudrier et utilise le magnifique baudard ultra-confortable dédié à l'initiation...il s'en falait de peu pour que je ne rentre pas non plus dedans.

croze

Olivier semble à l'aise

Nous voilà tous équipés, il est 11h00. Une joggeuse courageuse passe devant nous et propose de nous prendre en photo : impeccable nous pourrons immortaliser cet évènement.

croze

Il est temps de descendre, nous partons en direction de l'entrée située à plusieurs centaines de mètres de la route au beau milieu des champs, à la lisière de la forêt. Une autre bouche d'égout git au milieu de nulle part et préserve jalousement son contenu.

croze

Nous expliquons promptement à Olivier l'usage du descendeur. Il essaye plusieurs fois la manipulation jusqu'à se sentir à l'aise. Je descends pour équiper la succession de 3 ou 4 puits pendant qu'Emilie drive Olivier et jette un oeil sur Félix.

croze

Tout se déroule bien et nous débouchons très rapidement sur la base des puits. Nous débouchons ensuite dans un volume un peu plus grand, surmonté d'un plafond dont la rectitude semble avoir été dessinée à l'équerre.

croze

Dans le prolongement de cette galerie nous découvrons un immense volume qui semblait collecter les eaux en provenance de 2 rivières ("Grand Carrefour"). Une série de désobstruction a été réalisé afin de penétrer après ce collecteur mais sans réussite aucune.

croze

Après quelques minutes de progression, nous traversons une belle salle qui présente quelques concrétionnements esthétiques. En effet, quelques draperies et fistuleuses ornent cette salle dont la teneur est principalement argileuse. Ce contraste saisissant ravira les néophytes (et les autres).

croze

Derrière cette salle, le plafond semble inexorablement plonger vers le sol, ne laissant que peu d'espace pour se mouvoir. Plus nous avançons et plus la progression semble pénible, de l'eau est maintenant présente dans ce que l'on peut qualifier de boyau.

croze

Du volume avant de se baisser

La réptation et le quatre patte sera néanmoins de courte durée. De beaux méandres se dessinent et les volumes retrouvent enfin une dimension humaine.

croze

Enfin des concrétions

Nous arrivons à la fin de notre traversée, nous voilà dans la "salle à manger". A partir d'ici il n'y a plus qu'une série de petits puits qui nous sépare de l'entréer. Il est temps pour Olivier d'acquérir en accéléré les connaissances nécessaire pour réaliser la remontée sur corde (Jumar).

croze

Passage court mais chiant

Quelques douleurs de genoux mis à part, Olivier a de grandes jambes et il est donc très efficace dans sa progression verticale.

croze

Sébastien découvre avec une joie largement contenue, la joie de remonter les puits qu'il avait déjà fréquenter lors d'un précédent balancier initiatique.

croze

Il y a des puits aussi

Tout le monde est dehors...mais ce n'est pas terminé pour moi : il faut retourner à l'autre entrée afin de déséquiper les cordes. Courrir sous ce soleil de plomb en combinaison de spéléologie n'est pas aisé.

croze

Ici coule le Coly, enfin on sait pas où encore

Ce sera une sortie d'initiation sympathique en compagnie du SCHV. Merci à tous,

Nicolas