Aller au contenu

Rassemblement Caussenard 2022 - Le Rozier

  • Lieu: Lozère (48)
  • Date: 16/09/2022-18/09/2022
  • Type de sortie: Congrès et Grottes
  • Présents: Vincent (SCT), Nicolas (SCSP)
  • Excusé: /
  • Déduction fiscale: 600km (Niko)
  • Assurance temporaire: /
  • Temps passé sous terre: 6h
  • En interclub avec le SCT (Tulle)

affiche

Vincent hésite à se rendre à Arette au congrès spéléo Aliénor 2022 (Rassemblement Nouvelle Aquitaine). Personnellement j'ai déjà fait le choix de me rendre au Rassemblement Caussenard 2022, bien moins loin et non moins intéressant. Après réflexion, Vincent choisi de se joindre à moi pour se rendre au rassemblement.

Là bas, je sais de source sûre que plusieurs copains spéléo seront présents.

plan

Nous partons dés le vendredi soir 18h30 de Gramat en direction du Rozier. Après un trajet sans histoire, nous arriverons de nuit. Apparement l'hébergement est réalisé dans plusieurs campings...ce qui est un brin déstabilisant car nous avions l'habitude de la mise à disposition d'un petit bout de terrain (dernier rassemblement en 2014). Garé sur le bord d'une route, nous tentons de rassembler les informations nécessaire pour trouver le lieu exact de l'évènement, en vain. Nous choisissons donc de dormir proche de l'aven de Lacas, prêt à descendre dés le lendemain sauf que...l'aven Lacas est interdit d'accès à cause d'un problème d'incendie (largement médiatisé). Nous voilà bien dans la mouise ! On part donc camper sur le cause Méjean proche de l'Aven de la Cheminée. Nous posons la tente au beau milieu de la nuit dans une zone perdue du causse. Nous effectuons une ébauche de repas avant d'aller se coucher.

affiche

Au petit matin, nous sommes vraiment dans l'hésitation...quelle grotte faire ? Nous ne sommes pas vraiment tentés par le programme du Rassemblement. Les grottes équipées ne sont pas très attrayantes, nous étions partis initialement pour se rendre l'Aven de Lacaves. Je propose d'aller faire un tour à la grotte de la Clujade, j'avais souvenir que la cavité ne nécessitait pas de matériel et qu'il était facile de s'y aventurer sans topographie.

topo1 Topo de la Clujade

Nous partons donc en direction du fond des gorges du tarn en direction de Saint-Chely. Nous crapahutons d'un bon pas, mais la cavité est vaste et elle comporte de nombreux obstacles: marmites, rampings, traversé de lac, escalades. Nous bouclons la cavité en 4h environs, nous ne sommes que 2 donc "ça pisse pas sur les roues !". Nous ressortons de l'abîme, étalons tout notre matériel de façon ostensible afin de le faire sécher...nous sommes dans un bel état. Nous sortons la table du fourgon et prenons le temps de prendre un bon repas arrosé de bière. Nous profitons d'un soleil radieux avant de reprendre la route en direction du rassemblement.

photo Campement du premier jour

Nous arrivons en fin de journée à un camping dans lequel nous reservons un emplacement. Nous partons en direction des stand mais ceux-ci semblent sur le point de fermer leurs portes. Nous avons heureusement le temps de profiter de l'apéritif. Après avoir entretenu de longs palabres largement entrecoupés de quelques gorgées de sangria, nous rejoingnons la table pour s'adonner, à nouveau aux plaisirs gustatifs. Quelques éminents membre du Groupe Spéléo Canyon du Velay se joignent à nous pour partager des moments agréables. La soirée fut plus que joyeuse grâce au concours d'un orchestre fabuleux.

photo En direction des Vignes

Après une courte nuit, nous accompagnons Rémi Flament pour découvrir le magnifique circuit qu'il a mis en place pour l'occassion. Le Kangoo refuse de démarrer, et nous demandons le concours d'un collègue spéléo pour charger la batterie. Passé ce court désagrément, nous partons en direction du rocher de Capluc. Une remontée sur corde verticale de 160m, suivi du passage dans une micro cavité et d'une descente bien fractionnée de la même hauteur. Le panorama est magnifique et nous profitons vraiment du spectacle. Avant de repartir pour aller sous terre, nous partageons un repas "sur le pouce" avec Rémi et Philippe (de Méandre-Technologie).

photo Des paysages magnifiques

Nous repartons en direction de Rivière-sur-Tarn dans l'optique de faire la traversé de Suèges. Cette traversée est rapide, mais variée et ponctuée de passages exceptionnels. Nous arrivons à l'entrée du trou après une marche d'approche courte mais physique. C'est un véritable cagnard, il fait très chaud. Nous cherchons l'ombre en attendant qu'un groupe remonte à la surface. En effet, un cadre remonte avec son groupe de 2 jeunes femmes débutantes car il ne parvient pas à passer dans l'étroiture située à mi-parcours. C'est looooong mais on arrive à s'immiscer entre 2. Vincent descent et je le rejoins rapidement. Nous tenons la corde de la deuxième personne et continuons notre progression. De véritables cheminée remontantes de plusieurs mètre sont enduites de dents de cochon, c'est magnifique. Après quelques puits, nous nous perdons de vue. J'ai l'impression que Vincent est devant moi...alors qu'il est derrière. Après avoir parcouru toutes la cavité je rebrousse chemin avant de retomber sur lui. Nous ressortons par un puits, précédé d'un ramping au profil rectangulaire nous inspirant largement les conduits d'aération des grandes pyramides d'égypte. Le dernier puits est exceptionnel, il débouche sur une vue panoramique sur la campagne aveyronnaise. Arrivé en bas de celui-ci, une construction assez spartiate nous offre une dernière surprise.

Topo aven de Suèges

Après avoir bouclé la cavité, nous interpelons un collègue spéléo camping-carriste pour lui soutirer un peu d'eau. En effet, le précieux liquide nous fait défaut, nous n'avons pas beaucoup anticipé notre séjour. Après un trajet sans histoire pour Gramat, nous empruntons chacun le chemin vers nos pénates.

photo Entrée de la Clujade

Merci à Vincent pour ces instants partagés.